Valls et la "claque amicale" : c'est ça, ouais...

2 Sep 2015

 

Le premier Ministre Manuel Valls lors de l'Université du Parti sociaiste a expliqué que sa petite claque au militant PS était une "claque amicale". Comme le montre l'arrêt sur image, le sourcil froncé, le retroussement nasal, montrent une image fugitive de colère.

 

Les deux petites tapes viennent adoucir le geste, car paradoxalement, la répétition de la claque lui donne un caractère plus léger. Une seul eût constitué un geste plus hargneux, combien même un sourire l'accompagnerait (ce sera le cas quelques semaines plus tard, en novembez, entre Florentino Perez, patron du Real Madrid, et Ronaldo - ajouté par l'auteur en novembre2015).

 

Auparavant, quand Valls s'est adressé au militant, on a pu repérer un relâchement de la partie inférieure des paupières, signe annonciateur d'un mal-être qui pouvait possiblement virer à de l'agressivité.

 

La claque est un geste évident de marquage du territoire par le domnant, empreint d'une belle familiarité qui montre aussi que les mots ne nous suffisent plus. "La violence est l'expression tragique de besoins non satisfaits" disait Marshall Rosenberg. Le Premier Ministre était-il donc à court d'arguments ou agacé du bien-fondé de ceux de son détracteur ?

 

Retrouvez la vidéo sur le site de TV Mag / Le Figaro.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Billets récents
Please reload

Poke en stock
Please reload

Cherchez par mot-clé
Please reload

Suivez-nous
  • Twitter Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon